jeudi 7 juin 2012

internautes contre SEO

Je sais je sais, tout le monde s'accorde à dire qu'il est absolument primordial de rédiger ses articles pour les internautes ET pour les moteurs de recherches.

Or, ce que je constate, c'est que la majorité des webmasters veulent surtout apparaître en haut de l'affiche. L'affiche de Google, de préférence, pour ne citer que lui. Et pour y parvenir, ils font appellent à des référenceurs qui  n'hésitent pas à bourrer les textes de mots-clés, entres autres pratiques plus ou moins douteuses. Attention, je ne dis pas que tous trichent, mais j'en vois beaucoup qui n'hésitent pas, quand ce ne sont pas les webmasters eux-mêmes qui exercent une pression.

En tant qu'internaute, cela ne ma plaît pas. J'ai envie, quand je lis un texte, de savoir que le rédacteur a fait des recherches pour moi, a écrit pour moi, voire, pour lui. Et non pas pour un moteur de recherches qui a vendu son âme au diable il y a longtemps, qui abuse de son monopole (google je t'aime toujours, mais avoue...).

D'ailleurs, je connais des sites qui marchent très bien, non pas parce que ils sont optimisés, mais parce que les rédacteurs aiment leur travail, aiment écrire, aiment leur sujet. Leur style y est pour beaucoup, tout comme  leur polyvalence sur les différents thèmes à traiter.

Je ne dis pas qu'il faut arrêter d'optimiser les articles. Je dis simplement que la première chose à faire pour écrire sur le web, c'est de se mettre à la place de l'internaute. Et si le rédacteur se doit de connaître des notions de SEO, ce n'est pas son métier. Son métier, c'est rédiger, chercher, trouver les réponses et les retranscrire agréablement, clairement.

Et n'oublions pas qu'un lecteur content, c'est un lecteur qui revient.

4 commentaires:

  1. Bonjour Virginie,

    Je suis moi-même rédacteur et je crois que ce problème se posera de moins en moins.
    La rédaction Web, est amenée à devenir le critère n°1 du référencement naturel.
    Google, avec ses algorithmes Panda et Pingouin privilégie les contenus de qualité.
    La suroptimisation de mots-clés est souvent pénalisée, de même que le content-spinning grossier.
    Certes, des as du référencement n'ayant pas de qualité particulière en rédaction tirent encore leur épingle du jeu. Mais plus ça va aller, plus la part belle sera faite aux rédacteurs qui sauront avoir une densité correcte de mots-clés répartis dans un contenu de qualité, respectueux de l'utilisateur.

    Bien amicalement

    Thibault

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, merci pour ton message. Il est vrai que google me laisse entrevoir une lueur d'espoir. Je sais que les deux animaux ne font pas l’unanimité, loin de là, mais personnellement, ça me réjouit.

      Supprimer
  2. Oui, en effet, Google tend de plus en plus a ce que ses algorythmes qui font décidément dans l'animalier(lol) réagissent de plus en plus comme un humain...n'est-ce pas là l'objectif ultime de Google : mettre en avant des contenus vraiment plaisants pour les utilisateurs?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le but en effet. Sauf si on écoute certaines personnes qui pensent que c'est uniquement pour les éloigner et pour que google aient ses propres liens soit sur les premières pages...
      Peut-être pas faux, mais pas totalement vrai non plus (les internautes vont vite se chercher un autre moteur de recherches si c'est le cas).
      Mauvaise foi, quand tu nous tiens...

      Supprimer